Les biens matériels, quand on ne les possède pas, semblent les plus précieux de tous ; et les biens spirituels, au contraire, tant qu'on ne les goûte pas, paraissent sans réalité. mais les jouissances matérielles, une fois expérimentées, laissent insatisfait ; tandis que les réalités spirituelles, une fois vécues, se manifestent inépuisables.

                                                                           Saint Grégoire le Grand