Depuis la shoah et tous les camps d'extermination, mais aussi avec ce qu'a pu nous révéler l'admirable Etty Hillesum, ou encore des génies contemporains comme Maurice Zundel et Eloi Leclerc, nous pouvons maintenant comprendre que Dieu a une existence mais qu'Il est incapable de  dominer : Il  peut uniquement ce que peut l'amour... C'est pour cela que sans notre bonne volonté, Dieu ne peut rien faire...

Mon Dieu n'est pas un Dieu-empereur, jupitérien et tout puissant,  Il est celui de Jésus-Christ. Il est, comme le dit saint Jean : "esprit, lumière, amour"... Il est (selon la définition de Maurice Zundel) "pur dedans"... Sans le bon accueil, au plus intime d'elles-mêmes, de personnes ouvertes à Sa grâce, Sa Présence ne peut rayonner, se manifester et se répandre.

Notre Dieu est pauvre et fragile, sa toute puissance est uniquement celle de l'amour. Dieu est totalement dépendant de la bonne volonté des hommes, et sans leur bon vouloir, Il n'a plus ici bas aucune existence.

On mesure maintenant l'enjeu qui se joue, à travers l'homme lui-même, entre les forces du bien et celles du mal... Ici bas, c'est un perpétuel combat auquel personne ne peut échapper.

 

 

Copie (1) de DSC_5420