La méditation chrétienne, se rendre simplement présent à Dieu...

Professeur de théologie à Lyon, le frère dominicain Jean-Marie Gueullette nous présente la méditation silencieuse chrétienne. Une prière de pure présence qui peut changer notre vie.

 

Comme de plus en plus de chrétiens, j'appelle «méditation» le fait de se rendre simplement présent à Dieu. J'insiste sur cette simplicité. Concrètement, elle revient à fixer son attention sur Lui en se tenant calme et immobile pendant une trentaine de minutes, ou moins quand on débute. Car cette simplicité est difficile à atteindre et à stabiliser. Consistant à ne rien faire de particulier, si ce n'est à demeurer attentif à la présence de Dieu, elle s'oppose à notre état intérieur ordinaire, qui oscille entre torpeur et agitation. Cette prière de simple présence est donc différente d'autres formes de prière, où l'on dit à Dieu de «venir», de se manifester. Ne serait-ce pas plutôt à nous, en effet, d'aller vers Lui ? A nous de nous désencombrer de ce qui nous empêche de Le reconnaître partout présent, et d'abord au plus profond de nous, bien que toujours aussi au-delà ?
Ceux qui s'engagent dans cette quête pratiquent le plus souvent une forme d'assise silencieuse. Comment en effet se mettre seulement en présence de Dieu sans rien faire d'autre ni avoir envie de bouger toutes les trois minutes ? Eh bien, en commençant par connaître ce dont on se détache : «Observe-toi, et chaque fois que tu te trouves, laisse-toi», enseigne ainsi le grand théologien médiéval Maître Eckhart, l'un des inspirateurs de cette pratique. Un enseignement valable aussi pour notre corps : s'il ne doit pas être une préoccupation majeure dans la prière, il doit néanmoins prendre sa juste place. On apprend ainsi à demeurer tranquille, ce qui implique d'être attentif à la manière dont on s'installe : la position, le lieu, le moment... Et puis il faut seulement être, ici et maintenant, authentique et ouvert à la Présence. Attention : n'allez trop loin dans la relaxation, au risque de vous endormir ! En fait, selon une pratique chrétienne très ancienne, vous pouvez utiliser la répétition d'un nom divin pour trouver un équilibre, entre détente et vigilance. «Seigneur», «Dieu», «Jésus», «Père»... : le nom de Dieu le plus familier pour vous, prononcé intérieurement et inlassablement, comme un repère qui accompagne votre existence, une corde de rappel qui vous rattache à l'Essentiel. Chacun choisit celui qui lui convient selon l'élan spontané de son coeur, de ses lèvres, quand il invoque Dieu. Pas question ici de réfléchir sur Lui, de jouer avec des idées et des concepts. Il s'agit au contraire de se recueillir et de se fixer, loin de la confusion habituelle, un peu à la manière d'un bûcheron qui rassemble sa force et sa précision dans le «han !» lancé en abaissant sa hache. Une véritable ascèse qui demande bien sûr de s'exercer avec patience et régularité : de revenir encore et encore à Dieu pour laisser tout notre être s'unifier sous Son regard. Et croyez-moi, ne rien faire en Sa présence, ne serait-ce qu'une demi-heure par jour, ça vous change une vie...

COMMENT FAIRE ?

1 Disposer son corps à l'attention par une posture équilibrée et «juste», comme l'est une note de musique. Chacun doit trouver la sienne à partir de quelques principes : assise stable, dos droit sans tension, mains placées, respiration libre et profonde.

2 Prier en répétant toujours le même mot, qui traduit notre rapport à Dieu ; dès qu'on le dit intérieurement, on retrouve ainsi le chemin du fond de l'âme, où Il nous attend. Et si l'on s'y adonne régulièrement, on pourra un jour reprendre facilement pied dans la prière, même au feu rouge ou dans l'ascenseur.

3 Associer l'attention à l'intention, le silence à la Parole. La prière chrétienne se caractérise non seulement par le recueillement, mais aussi par l'esprit dans lequel il est obtenu. Silencieux, le priant fixe certes son attention, mais avec amour, dans le désir de s'unir à Dieu et à Sa Parole.

 

 

OÙ PRATIQUER ?

Renseignements auprès des dominicains Bernard Durel (04.74.01.19.34), Pierre Januard et Jean-Marie Gueullette (04.75.53.55.11) ; mail : session.priere@wanadoo.fr
priere-silencieuse.org